Pêche sous la glace, Saguenay–Lac-Saint-Jean © TQ/B.Cecile

La pêche sous la glace

Coutume héritée des Amérindiens, la pêche sous la glace, ou pêche blanche, se pratique un peu partout au Québec dès que la glace qui recouvre les lacs et les rivières est suffisamment épaisse. Pour contrer le vent et les intempéries, les pêcheurs s'installent dans de petites cabanes, aménagées avec plus ou moins de confort et déplacées l'hiver sur le champ de glace. Que vous soyez un pêcheur novice ou émérite, saisissez cette occasion unique de vous offrir, en famille ou entre amis, des moments de franc divertissement!

Il est frais mon poisson!

Au menu figurent principalement le doré, le brochet et la perchaude, auxquels s'ajoutent au Saguenay le sébaste, la morue et le flétan du Groenland et, dans les lacs du massif laurentien, la truite arc-en-ciel et l'omble de fontaine. Les forfaits proposés comprennent habituellement la location de la cabane et de l'équipement, le perçage des trous et les appâts.

Conditions de pêche

Cette carte illustre schématiquement les conditions de pêche dans certains des sites les plus populaires. Ces informations, mises à jour régulièrement dès le début de la saison (fin décembre ou début janvier), sont données sous toutes réserves. Les conditions peuvent varier, souvent en l’espace de quelques heures, en fonction de facteurs météorologiques et hydrographiques.
Dernière mise à jour :

ou

-->

La saison est terminée. Revenez-nous à la fin de décembre 2015

Les Amérindiens – notamment les Attikameks – pratiquent une pêche traditionnelle astucieuse : ils tendent sous la glace d’un lac un filet pouvant mesurer 25 m et plus. Sa mise en place, au moyen de perches, de flotteurs et de pesées, peut prendre une demi-journée.