Parc national de la Mauricie © TQ/G. Norris

Les parcs nationaux

Les parcs nationaux du Québec vous invitent à vivre des expériences sensorielles hors du commun! Ces grandioses domaines préservés résument à eux seuls la géographie multiple du territoire québécois. En raison de sa situation, de sa flore et de sa faune, chacun possède une personnalité propre et s’enorgueillit de paysages et d’activités de plein air d’une étonnante diversité.

Les parcs en bref

Les parcs sont répartis sur l’ensemble du territoire, de l’Abitibi-Témiscamingue à l’extrémité de la péninsule gaspésienne, et plusieurs se trouvent à proximité des centres urbains. La majorité de ces parcs sont administrés par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq); les parcs nationaux de la Mauricie et de Forillon de même que la Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan relèvent de Parcs Canada. Les deux organismes administrent conjointement le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent.

L’éventail des activités offertes dans les parcs nationaux est très varié. Ces activités permettent de se ressourcer dans un milieu naturel préservé dans le respect de l’intégrité des écosystèmes. Chaque parc propose des programmes de découverte et d’interprétation de la faune et de la flore animée par des guides naturalistes. En toute saison, vous pouvez louer dans la majorité des parcs des équipements pour la pratique d’activités de plein air : embarcations, vélos, skis, raquettes, etc.

Le parc national du Mont-Tremblant est le plus grand (1500 km2) des parcs québécois, alors que le plus petit, Miguasha en Gaspésie, mesure à peine 87 ha. Le parc national des Pingualuit, situé au Nunavik, est le premier parc nordique.