Bas-Saint-Laurent © TQ/C. Savard

Les activités aquatiques et nautiques

Passez vos journées de détente en famille sur la plage et retrouvez le goût tout simple de vous immerger dans l’eau pure. Partez sur les flots en canot, en kayak ou en radeau pneumatique et mesurez-vous à l’élément liquide, tout près de la civilisation ou au « fin fond » de la grande nature. Les plaisirs de l’eau sous toutes ses formes!

Le lac Mistassini est le plus grand lac naturel du Québec (2100 km2) alors que le plus grand plan d’eau artificiel est le réservoir de Caniapiscau (4285 km2). Au Québec, douze cours d’eau ont une longueur supérieure à 400 km, dont le Saint-Laurent et la rivière des Outaouais, longue de 1270 km.

Avec ses innombrables lacs et rivières, le Québec remporte la palme auprès des baigneurs. Plusieurs parcs nationaux recèlent des bijoux de plages et même Montréal et Québec réservent aussi des surprises aux amateurs de trempette. Les fervents de bains de mer sont comblés par les grèves sablonneuses de la Côte-Nord, des Îles-de-la-Madeleine et de la baie des Chaleurs (Gaspésie).

La glisse aquatique

La région des Laurentides, très recherchée par les estivants, compte plusieurs parcs aquatiques : Pointe-Calumet, Piedmont, Saint-Sauveur-des-Monts, Sainte-Adèle. Québec (Valcartier), les Cantons-de-l’Est (Bromont) et l’Outaouais (Cantley) possèdent aussi de magnifiques installations qui feront le bonheur de toute la famille!

Propret, proprette, on y va

La qualité des eaux de baignade est suivie de près par une autorité gouvernementale qui analyse chaque été la qualité de l’eau de près de 400 plages publiques à travers tout le Québec.

Îles-de-la-Madeleine © TQ/ P. Mastrovito

Les innombrables lacs et cours d’eau du Québec, sur lesquels se déplaçaient jadis explorateurs et coureurs de bois, offrent aujourd’hui aux pagayeurs une incroyable palette de parcours. Certaines rivières prisées des amateurs sont accessibles grâce aux services d’entreprises de tourisme d’aventure : les rivières Bonaventure (Gaspésie), Moisie et Magpie (Côte-Nord), Métabetchouane, Ashuapmushuan et Shipshaw (Saguenay-Lac-Saint-Jean), Malbaie (Charlevoix), Jacques-Cartier et Sainte-Anne (Québec). Les rivières Matawin et Rouge, qui sillonnent les Laurentides, Coulonge et Gatineau (Outaouais) s’ajoutent à cette brochette de cours d’eau d’exception.

Le kayak de mer

Le kayak de mer est largement pratiqué sur le fleuve Saint-Laurent et le fjord du Saguenay. Plusieurs entreprises riveraines organisent des sorties guidées de quelques heures ou de plusieurs jours dans un encadrement sécuritaire. Le Sentier maritime du Saint-Laurent permet de longer l’entièreté du littoral du Saint-Laurent, de la région de Montréal à la Gaspésie et à la Côte-Nord.

Lac Opasatica, Abitibi-Témiscamingue © TQ/M. Dupuis

Indomptées, les rivières du Québec ont de la puissance à revendre! Les émotions fortes, l'exaltation, la peur et le rire sont au programme des descentes de rivière en radeau pneumatique. Les excursions en eau vive sont généralement offertes d'avril à septembre. À la fin du printemps, les rivières sont gorgées de l’eau de la fonte des neiges alors que l’été, les descentes sont nettement plus calmes.

Le rafting en bref

Chaque descente est encadrée par un personnel expert et accompagnée de kayakistes qui veillent, au besoin, à repêcher les participants! Avant de partir, choisissez le niveau de difficulté désiré : descente tumultueuse remplie de sensations fortes, avec possibilité de séjour dans l'eau et de body surf, ou courte descente familiale, davantage axée sur l'écotourisme.

Rivière Rouge, Laurentides © TQ/L. Turgeon