© TQ/M.Paquet

Les cidres du Québec

Savoureux à tomber dans les pommes!*

Si nous remontons dans l’histoire, le cidre est sans contredit l’une des plus anciennes boissons alcoolisées. Déjà, à l’époque antique, les Hébreux nommaient ce produit issu de la fermentation de pommes chekar, les Égyptiens et les Grecs sikera, et les Romains sicera

Le premier arrivage de cidre au Québec remonte, semble-t-il, à l’arrivée de Jacques Cartier, qui en aurait transporté quelques barils dans sa cale de navire! Ce n’est toutefois qu’en 1650 que la première cidrerie a vu le jour au Québec. De 1921 à 1970, le cidre était considéré comme une boisson illégale au Québec. Il faudra attendre jusqu’en 1988 pour que les premiers permis de production soient octroyés. Depuis, le Québec est devenu maître dans l’art du cidre. Ses produits uniques et de renommée internationale sont une fierté nationale.

Plus d’une trentaine de cidreries produisent maintenant des cidres de haute qualité au Québec. La Montérégie est la principale région productrice de cidre en raison de sa grande concentration de vergers. Empruntez la route des cidres de la Montérégie et profitez-en pour découvrir les diverses facettes de la pomiculture et de la cidriculture. De plus, visitez le Mondial des cidres de Montréal et goûtez le savoir-faire des maîtres cidriculteurs. Plusieurs événements vinicoles offrent également la possibilité de déguster divers cidres québécois. 

Répertoire des cidreries

© TQ/L.Turgeon
© TQ/J-F. Bergeron, Enviro Foto

Les cidres du Québec sont répartis en cinq grandes catégories :

Cidres tranquilles
Les cidres tranquilles faibles en alcool (1,5 % à 7 %) et forts (7 % à 13 %) sont les plus connus. Issus de pommes récoltées à leur pleine maturité puis fermentées, ils ont généralement des arômes de pomme verte et une touche florale. À l’instar des vins, les cidres peuvent être secs ou doux, selon leur taux de sucre.

Cidres effervescents
Quoi de mieux qu’un verre de bulles? Pétillants ou mousseux, ces cidres complémenteront parfaitement vos brunchs ou célébrations! Dégageant généralement un doux arôme de pomme, de vanille ou de mie de pain, les cidres effervescents peuvent avoir un taux d’alcool de 2 % à 12 %.

Cidres de feu
Les derniers nés de la famille! Plus alcoolisés, les cidres de feu ont une teneur en alcool de 9 % à 15 % et résultent de l’évaporation des sucres de la pomme. Le procédé est similaire à celui de l’extraction des sucres de l’eau d’érable, ce qui leur confère leur robe ambrée. Plus acides, ils ont un léger goût de confiserie, comme le caramel.

Cidres de glace
Les cidres de glace sont uniques au Québec! En effet, les froids de notre climat hivernal permettent aux pommes de maximiser leur teneur en sucre. Le jus concentré et fermenté de ces pommes sucrées confère à ces cidres leur goût unique et délicieux. À l’instar des cidres de feu, leur teneur en sucre est élevée, ce qui les classe dans la catégorie des boissons liquoreuses. Votre odorat se laissera charmer par les arômes de pommes, de caramel et de miel. Un délice!

Cidres rosés 
La couleur rosée de cette catégorie de cidres est obtenue par les variétés de pommes choisies pour leur production. La couleur résulte des pommes à chair rouge ou de la macération des pelures de pommes rougies. Les cidres rosés peuvent être des catégories : tranquilles, effervescents ou de glace.

 

© TQ/J-F. Bergeron, Enviro Foto

Il est possible de se procurer des cidres du Québec dans les succursales de la SAQ (Société des alcools du Québec). Vous pouvez également vous approvisionner directement dans les cidreries ainsi que dans certaines épiceries et marchés publics du Québec. Bonnes découvertes et bonnes dégustations!

* Pour nos amis Français... tomber dans les pommes signifie sévanouir... perdre conscience!