Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie © TQ/S.Deschênes

Les parcs nationaux

Les parcs nationaux du Québec vous invitent à vivre des expériences sensorielles hors du commun! Ces grandioses domaines préservés résument à eux seuls la géographie multiple du territoire québécois. En raison de sa situation, de sa flore et de sa faune, chacun possède une personnalité propre et s’enorgueillit de paysages et d’activités de plein air d’une étonnante diversité.

Les parcs en bref

Les parcs sont répartis sur l’ensemble du territoire, de l’Abitibi-Témiscamingue à l’extrémité de la péninsule gaspésienne, et plusieurs se trouvent à proximité des centres urbains. La majorité de ces parcs sont administrés par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq); les parcs nationaux de la Mauricie et de Forillon de même que la Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan relèvent de Parcs Canada. Les deux organismes administrent conjointement le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent.

Le parc national du Mont-Tremblant est le plus grand (1500 km2) des parcs québécois, alors que le plus petit, Miguasha en Gaspésie, mesure à peine 87 ha. Le parc national des Pingualuit, situé au Nunavik, est le premier parc nordique.

La Sépaq vous invite à explorer les parcs nationaux pour y vivre des expériences mémorables.

L’été, en canot, en kayak ou en randonnée pédestre, les parcs nationaux du Québec en mettent vraiment plein la vue. Chacun de ces territoires protégés est un endroit privilégié pour prendre contact avec la nature et faire des découvertes insoupçonnées.

Pour contempler la faune diversifiée et abondante ou pour s’aventurer sur l’un des 200 sentiers de randonnée pédestre offrant des vues à couper le souffle, les parcs nationaux québécois accueillent tous les passionnés du grand air. On profite des lacs immenses pour s’adonner à des activités nautiques dans un décor d’une beauté saisissante, où la nature devient à la fois un lieu d’inspiration et de resourcement, ainsi qu’un gigantesque terrain de jeu. À la tombée de la nuit, on regagne son camping, son prêt-à-camper, son chalet ou sa yourte pour se détendre autour d’un feu de camp et reprendre des forces en vue d’une nouvelle journée bien remplie.

En hiver, enfilez vos bottes, vos raquettes ou vos skis de fond, car vous avez rendez-vous avec des sommets enneigés et des paysages qui vous marqueront à jamais. La Sépaq offre des activités de plein air assez stimulantes pour réchauffer les plus frileux. Pas de doute, le décor sera enchanteur et l’impression d’être au paradis de la neige sera bien réelle. N’oubliez surtout pas de garder l’œil ouvert! Vous pourriez déceler des traces qui révèlent la présence discrète de nombreux animaux, comme l’orignal ou le renard. À la nuit tombée, les plus attentifs pourraient même entendre le hululement d’une chouette rayée. Où dormir bien au chaud pendant la saison froide? Chalet, yourte, refuge, ou même auberge 4 étoiles, vous avez l’embarras du choix!

Parc national d'Aiguebelle © TQ/M.Dupuis
Parc national du Mont-Tremblant © Sépaq/S.Deschênes
Chalet EXP au parc national de la Jacques-Cartier © TQ/F. Gagnon

Parmi ses 47 parcs nationaux, le réseau de Parcs Canada compte trois joyaux au Québec. Mettez le cap sur le parc national Forillon, le parc national de la Mauricie ou la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan pour des vacances inoubliables, à la découverte de la richesse du patrimoine naturel du Québec.

En toute saison, visitez le parc national de la Mauricie. L’hiver, découvrez-y le paradis du ski de fond et de la raquette. Parcourez les sentiers enneigés pour ensuite déguster un chocolat chaud près d’un feu dans l’une des chaleureuses haltes du parc. L’été, explorez quelques-uns des 150 lacs du parc, où le cri du huard vous surprendra peut-être au petit matin. Osez dormir dans la forêt laurentienne : quelle saison choisirez-vous?

Au parc national Forillon, les adeptes de randonnée auront l’embarras du choix : une plage de galets, près des falaises ou en plein cœur de la forêt. Observez entre mer et terre une faune et une flore surprenantes. L’hiver, parcourez des sentiers de ski de fond pittoresques et découvrez un tout autre parc sous les flocons. Opterez-vous pour les chaussures de randonnée, les palmes ou les bottes de ski?

L’été à la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan, explorez un chapelet d’îles d’une rare beauté. Découvrez des plantes surprenantes et observez des colonies d’oiseaux marins dans un paysage insolite où des monuments naturels, échos de la mer et du temps, résonnent. Restez à l’affût des phoques, des dauphins et des baleines qui peuplent la mer environnante. Sur quelle île séjournerez-vous?

 

Parc national Forillon © Parc Canada_R.St Laurent
© Parc Canada/E.Lajeunesse
© Parc Canada/E.Lajeunesse

Le territoire québécois comprend treize réserves fauniques (Sépaq) et huit réserves nationales de faune formées de vastes forêts et de nombreux lacs et rivières. Le réseau de la Sépaq compte plus de 52 000 km2 où se côtoient villégiature et aventure. Lieux de chasse, de pêche et de plein air, les réserves fauniques du Québec disposent également de 500 chalets et camps rustiques offerts en location ainsi que plusieurs campings avec services et emplacements sauvages. Que ce soit en chaloupe, en canot ou en kayak, partez à l’aventure et laissez-vous émerveiller par la faune et la flore. En hiver, parcourez les sentiers de ski de randonnée ou de raquette au cœur d’une nature calme, sauvage et d’un blanc immaculé. Soyez en symbiose avec la nature! 

Répertoire des réserves fauniques 

© TQ/S.Deschênes
Réserve faunique des Chic-Chocs © TQ/S.Deschênes
Réserve faunique de Matane © TQ/P.Carbonneau

Les amants de la nature et les adeptes de plein air seront comblés par une visite dans l’un des parcs régionaux ou municipaux du Québec. Une grande variété d’activités et de services est offerte dans plus de 175 parcs à l’échelle de la province. Observation de la nature, randonnée pédestre, canot, kayak, vélo, ski de randonnée, raquette et autres activités vous y attendent. À vous de choisir!

Parcs urbains
Au Québec, on vit dehors! Avec leur mobilier moderne et confortable, judicieusement coordonné au patrimoine architectural, les parcs urbains sont des lieux de détente et de divertissement. Ils sont même des musées en plein air, grâce à la présence d’œuvres d’art parfois audacieuses comme L’Homme, d’Alexander Calder, érigé au parc Jean-Drapeau, sur l’île Sainte-Hélène. En été, ils deviennent théâtres et terrasses à ciel ouvert, salle de yoga, piste de vélo ou de course à pied… et cuisine familiale! Il n’est en effet pas rare d’y flairer les arômes des cuissons des mets cuisinés au barbecue. En hiver, sous le douillet couvert de neige, les parcs urbains demeurent des endroits privilégiés pour pratiquer le patin, le hockey, la luge… et la romance. Quoi de plus romantique que l’hiver dans le parc?

À découvrir à Montréal
Dominant la ville, le célèbre parc du Mont-Royal est l’un des préférés des Montréalais et des visiteurs. Il offre une vue magistrale sur la ville, des sentiers de randonnée et un restaurant perché. Le parc La Fontaine, avec son lac en plein centre et le sentier qui le ceinture, est une oasis au cœur de la ville qui recueille la faveur tant des sportifs que des contemplatifs. Plus urbaine, la place Émilie-Gamelin rallie les amateurs de farniente, de bière – en été, il y a un biergarten – et de cirque pendant Montréal complètement cirque.

À voir à Québec
Scène de nombreux spectacles du festival d’été de Québec et de célébrations nationales épiques, les plaines d’Abraham sont très courues des sportifs, des skieurs, coureurs et des marcheurs. Au pied de la falaise, le jardin Jean-Paul-L’Allier, réalisé en hommage à l’un des maires les plus influents de la ville, participe à la restructuration du très branché quartier Saint-Roch. Ses aménagements floraux et sa cascade sont remarquables. Récemment aménagée en bordure du Saint-Laurent, la promenade Samuel-De Champlain procure quant à elle un accès privilégié au fleuve. Ses fontaines, ses œuvres d’art et sa tour d’observation en font un détour obligé.

Répertoire des parcs régionaux et municipaux

Parc du Mont-Royal © TQ/D.Lafond
Parc régional des Sept-Chutes © Tourisme Lanaudière/J.Vigneux
Parc régional de la Forêt 0uareau © Tourisme Lanaudière/M-0. Guilbautt

Que vous soyez aventurier ou que vous préfériez le confort douillet, les hébergements des parcs nationaux du Canada, de la Sépaq - parcs nationaux du Québec et des parcs régionaux sauront satisfaire vos besoins.

Chalets
Seul, en couple, en famille ou en groupe, vous trouverez le chalet idéal pour vos vacances. Entièrement équipés, ils sont offerts en plusieurs dimensions et il y en a pour tous les goûts! Les chalets EXP, avec leur architecture contemporaine et leurs grands murs vitrés donnant sur la forêt, offrent une expérience pleine nature unique! Vous pourrez observer la faune et la flore depuis votre salon! Les chalets sont également dotés d’un foyer pour un confort optimal! Idéal pour un séjour romantique!

Gîtes et auberges
Les gîtes et auberges sauront plaire aux amants du grand air et aux fins palais! En Gaspésie, nichée à 615 mètres d’altitude, l’Auberge de montagne des Chic-Chocs offre une vue imprenable sur la réserve faunique de Matane. À proximité, le parc national de la Gaspésie abrite quant à lui le Gîte du Mont-Albert qui charme par son décor exceptionnel et sa cuisine régionale gastronomique. Deux établissements 4 étoiles à découvrir!

Refuges communautaires
Principalement situés le long des sentiers de randonnée pédestre, de ski de fond et de raquette, ces refuges communautaires à aire ouverte sont munis de lits, de tables, de poêles à bois ou de foyers. Vous aurez la chance de côtoyer d’autres randonneurs et de faire connaissance avec vos colocataires. Vous vivrez une expérience de plein air où le partage et la convivialité seront au rendez-vous. Vous devez apporter tout votre équipement : sac de couchage, matelas de camp, nourriture et eau. Généralement sans électricité ni commodités.

Camps rustiques
Ces établissements n’offrent aucun service. Situés en pleine nature, ils n’ont généralement ni l’eau courante ni l’électricité. Vous y trouverez un lit, une table et un poêle à bois. Vous devez apporter tout votre équipement : sac de couchage, matelas de camp, nourriture et eau. Les camps sont accessibles par les pistes de randonnée pédestre, ainsi que par les sentiers de raquette et de ski.

Yourtes
Ces habitations sont charmantes et rustiques. Elles pourraient se comparer à une tente ronde en toile dotée d’un plancher de bois franc et d’un puits de lumière permettant d’observer les étoiles. Elles sont généralement entièrement équipées et meublées. Elles offrent des toilettes sèches à l’extérieur.

Prêt-à-camper et camping
Vous aimeriez vous initier au camping, mais vous n’avez pas l’équipement sous la main? Le prêt-à-camper est pour vous! Plusieurs types d’installations et de services sont disponibles dans les divers parcs du Québec. Qu’il s’agisse de camper sous une tente, dans une roulotte, dans une yourte, dans une tente oTENTik ou dans autre type d’hébergement, tout l’équipement nécessaire à votre séjour est fourni (vaisselle, literie, barbecue, etc.). Le prêt-à-camper est offert dans les campings de la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) et ceux de parcs Canada, ainsi que dans plusieurs campings privés. Il ne vous reste plus qu’à faire votre valise et à partir pour un séjour grandeur nature!

Chalet EXP. au parc national du Mont-Mégantic © Sépaq/S.Deschênes
© TQ/J-P.Huard
© Parcs Canada/E.Lajeunesse