Nunavik © Hooké/S.Davis

Saveurs nordiques et boréales

Découvrir les saveurs issues de la forêt boréale et de la nordicité du Québec

La forêt boréale qui recouvre la partie nord du territoire québécois accueille une faune et une flore extrêmement variée. Aux chasseurs, pêcheurs et amants de la nature qui s’en réjouissent s’ajoutent dorénavant… les épicuriens! Car les plantes indigènes comestibles, le gibier et les 130 espèces de poisson qu’on y retrouve en font un immense garde-manger! Heureusement pour nos papilles gustatives, les artisans de la gastronomie mettent de plus en plus en valeur ces ressources utilisées depuis des siècles par les peuples autochtones. La liste des saveurs boréales, comme les autres issues de la nordicité du Québec, ne cesse de s’allonger. Vous n’êtes donc pas au bout de vos découvertes culinaires!

Peut-être avez-vous déjà mangé des morilles, de la chicoutai et du crabe des neiges. Mais pouvez-vous en dire autant du sirop de bouleau, du wapiti et de l’ombre de l’Arctique? Les produits issus de la biodiversité et de la saisonnalité du Québec ont la cote. Précurseurs de ce mouvement au Québec, certains chefs vedettes ont certainement contribué à leur popularité grandissante. Présentes dans les restaurants spécialisés en cuisine nordique et sur les tablettes des épiceries fines, les saveurs boréales ont ouvert la porte à de nouvelles perspectives culinaires. Surtout que les ressources disponibles localement peuvent se substituer aux produits venant d’ailleurs. Que diriez-vous de manger des boutons de marguerite au lieu de câpres ou du carvi en remplacement du cumin?

Natashquan © TQ/M.Laporte
Gaspésie © TQ/M.Laporte

Les plaisirs gourmands associés aux produits nordiques ne se retrouvent pas que dans l’assiette! Certains petits fruits et produits marins ont également donné naissance à de délicieuses boissons alcoolisées. On pense entre autres à la crème de camerise et aux gins composés d’épices, de champignons sauvages ou d’algues du Saint-Laurent. Et si les raisins et les pommes qui entrent dans la composition des vins de glace et des cidres de glace ne sont pas issus du territoire boréal, leur procédé de transformation est tout de même relié à la nordicité du territoire!

© TQ/ J-F Bergeron / Enviro Foto