© TQ/L.Turgeon

Le Petit-Champlain

Au cœur du Vieux-Québec, découvrez le plaisir de magasiner dans le plus ancien quartier francophone en Amérique du Nord. Le quartier doit son nom à Samuel de Champlain qui a fondé Québec en 1608. Le quartier Petit-Champlain, voisin de la Place-Royale, avec sa place du Marché, et de la petite église Notre-Dame-des Victoires, est au centre du premier bourg français constitué en terre américaine. Accueillant plus de 1 500 000 visiteurs chaque année, le Petit-Champlain constitue le premier quartier commercial du continent.

Un quartier d’artisans

Les boutiques proposent tout ce dont on peut rêver. Que vous craquiez pour un look sportif, classique, romantique ou tendance, vous y trouverez les grands noms de la mode, des créations, des nouveautés, des cuirs, des peaux, des lainages, enfin tout! L’histoire et la culture se laissent découvrir grâce à des œuvres originales d’artistes et d’artisans qu’on retrouve dans les multiples boutiques et galeries d’art du quartier. Les chaleureux commerçants sont à l’écoute des visiteurs et ils adorent les conseiller. Succombez aussi aux plaisirs de la table en visitant petits cafés, restaurants ou casse-croûte. Un pur délice!

© TQ/P.Fleming
© TQ/E.Coveney

Le quartier Petit-Champlain, c’est aussi le théâtre Petit Champlain qui présente des spectacles de théâtre et de chanson. Au crépuscule, il vous sera également possible de faire la visite des fantômes de Québec et d’entendre des histoires d’assassinats, d’exécutions, de mystères et de fantômes datant de 400 ans. Empruntez les trottoirs pavés et les ruelles étroites. Le célèbre escalier Casse-Cou, coincé entre deux édifices, dégringole la côte de la montagne jusqu’à la rue du Petit-Champlain. Bâtie en 1683, la maison de l’explorateur français Louis Jolliet est située au numéro 16 de la rue Petit-Champlain. Aujourd’hui, cette infrastructure cache le funiculaire qui permet d’accéder à la terrasse Dufferin. Des endroits pittoresques à visiter à pied et qui permettent de revivre l’époque où nos ancêtres bâtissaient l’avenir et un pays!

© TQ/M.Dupuis